Italiano   English   Française   Deutsch   Espanol
  Profilo
  Prodotti
  News
  Listino
  Informazioni
  Contatti
  Galleria
     
   
     
 

C’est ainsi que notre histoire est née. Ce n’est pas la cigogne qui nous a apportés, mais une grille. Ou mieux: la recherche de la grille idéale a amené Pietro Colombo, restaurateur, à se transformer en industriel pour fabriquer la grille qui manquait, la grille idéale pour son restaurant.
Le bois et le charbon de bois, on le sait, peuvent générer des fumées lorsque le gras coule sur le feu pendant la cuisson: les fumées de combustion et les aliments brûlés - c’est désormais une certitude - contiennent des substances dangereuses pour la santé.
Le serpentin électrique ne chauffe pas de manière uniforme. Les pierres ollaires de notre tradition favorisent la stagnation des substances grasses. Voilà alors la grille à pierre lavique: qui chauffe en quelques minutes, ne se consume pas, ne génère pas de cendres et produit une chaleur absolument homogène.
Mais la cuisson ne se fait pas au contact avec la pierre: les pierres d’origine volcanique chauffent la grille, sur laquelle sont posées les viandes, les poissons ou les légumes, à la juste température, et les matières grasses coulent dans le petit bac approprié. Grande légèreté, cuisson parfaite, rendement imbattable, facilité de nettoyage… la nouvelle d’une grille ainsi conçue s’est répandue en un éclair parmi les restaurateurs du territoire, le succès a été immédiat, et ainsi une industrie entière dédiée à la restauration est née.
Technologie et nature au service du goût: c’est bien vite dit. Mais il fallait quelqu’un qui soit du métier, pour comprendre ce qui sert à un chef.

Du ventre de la terre
La pierre lavique est un produit naturel, que l’on peut considérer éternel, résistant aux chocs, aux abrasions, à la chaleur et au gel. Géologiquement le basalte - c’est son nom scientifique - est une roche magmatique effusive basique de couleur foncée, avec un contenu de silice (SiO2) relativament bas (moins de 50% généralement), mais riche en calcium. Il peut avoir une structure porphyrique, microcristalline ou vitreuse. Il provient d’un magma qui s’est rapidement solidifié au contact de l’air ou de l’eau; la partie supérieure de la croûte océanique est justement composée en majorité de basalte. Les laves basaltiques, ayant une faible viscosité, en phase d’éruption coulent rapidement à l’extérieur du volcan; la coulée de lave peut recouvrir des aires très étendues. Le refroidissement de la masse de magma provoque la réduction de son volume, qui est compensée par l’ouverture d’un réseau de fractures polygonales qui génèrent une structure typique en colonnes basaltiques (généralement hexagonales), disposées perpendiculairement à la surface qui délimite le corps magmatique, et par lesquelles procède le refroidissement.
La température d’éruption du basalte est en général comprise entre 1100 et 1250 degrés celcius.