Italiano   English   Française   Deutsch   Espanol
  Profilo
  Prodotti
  News
  Listino
  Informazioni
  Contatti
  Galleria
     
   
     
 

Celui qui pense encore que le gyros provient d’une région du Moyen Orient, où l’on trouve des personnages avec moustache et fez, est décidément quelque peu en retard. Il faut se réveiller, l’Italie est en train de changer! Notre réalité gastronomique est toujours plus internationale. Et si quelque perplexité suscite la diffusion du modèle américain - hamburger frites et ketchup, entendons-nous avec toutes ces matières grasses - si les cuisines chinoise et japonaise sont si distantes de notre palais pour n’être attrayantes que de temps en temps, mais pas au quotidien, le gyros s’est introduit au contraire sans difficulté dans les nouvelles habitudes alimentaires. D’ailleurs, la familiarité est évidente. Depuis toujours nous préparons de la viande au tournebroche, et il y a dans le fond peu de différences entre une broche qui tourne sur soi-même à la verticale et une autre qui tourne à l’horizontale: il s’agit dans tous les cas d’une typologie de rôti à apport lipidique modéré, parce que le gras coule. Ensuite, enroulé dans la “piadina” (genre de pâte feuilletée épaisse et salée de l’Emilie Romagne) avec quelques feuilles de salade, des tomates coupées en tranche, et pour celui qui le désire un peu d’oignon et de sauce blanche au yahourt ou rouge, piquante, le gyros devient un repas complet et récupère ses origines exotiques. CB construit des gyros électriques et à gaz, dans différentes dimensions, des couteaux électriques pour “raser” la viande déjà dorée, et comme toujours garantit une assistance sur tous ses produits. Cette fois, toutefois, CB peut faire bien plus. CB peut faciliter le contact avec les fournisseurs de viandes italiennes: ceux qui procurent déjà les tranches de viande à embrocher de façon compacte autour de l’axe; belles et préparées, aromatisées, prêtes à rôtir et à mettre à table.